La balle jaune s'adapte


Depuis 2003, le club de tennis d'Ymare se bat pour faciliter l'accès des courts aux personnes handicapées mentales.Un engagement en faveur du sport adapté qui fait aujourd'hui la renommée du village au niveau national.

Créé dans les années 80, le tennis en fauteuil roulant est aujourd'hui reconnu à travers le monde, au même titre que l'handisport. Mais qu'en est-il du tennis adapté ? Réservée aux personnes handicapées mentales, cette discipline se fait aujourd'hui encore discrète.

Depuis 4 ans, le club de tennis d'Ymare accueille pourtant sur ses terrains des personnes de la résidence spécialisée d'Igoville. Tous les lundis, ces 16 licenciés, répartis en deux groupes, prennent un cours avec Xavier, l'entraîneur breveté d'État (BE) du club. Ils utilisent pour cela le matériel de mini-tennis habituellement destiné aux enfants. Un cours qu'ils suivent avec une assiduité et un enthousiasme insoupçonnés au moment du lancement de cette initiative.
« En 2003, le tennis adapté n'existait quasiment pas : sur 100 000 personnes handicapées mentales en Haute-Normandie, seules 40 étaient licenciées à la Fédération française de tennis et 1 020 à celle du sport adapté, » précise en effet Philippe Leroux, président de l'ASC Ymare, porteur de ce projet innovant.
Amélioration de la motricité, anticipation, autonomie,…
les progrès constatés au quotidien par les équipes éducatives sont pourtant indéniables. « Si pour un valide le sport est un bienfait, pour un handicapé c'est une nécessité. Un moyen de lutter contre l'isolement et de retrouver une identité », ajoute Philippe. « Quant à eux, ils nous apportent beaucoup de joie et de motivation.

C'est un échange très riche ! » Devenu club moteur au niveau national, l'ASC Ymare a depuis organisé une rencontre interrégionale rassemblant près de 185 joueurs en 2006 et espère accueillir en 2009 le premier championnat de France de tennis adapté. Le club, lauréat "Fais-nous rêver" en 2004, a également contribué à la signature d'une convention régionale entre les fédérations de tennis et de sport adapté. Et s'engage au niveau départemental
dans la formation des BE. Le 25 juin dernier, Ymare accueillait également une première " journée découverte du tennis, sport adapté". Une journée qui sera déclinée en Seine-Maritime tout au long de l'année. En France, une vingtaine de clubs ont déjà suivi l'exemple. À Ymare même, le judo et le foot se sont également lancés dans l'aventure. Une implication pour le sport adapté qui concerne désormais un village tout entier !

Rens. au 02 35 79 07 87 ou au 02 35 80 70 84 ou sur http://www.club.fft.fr/asc-ymare
Source : Agglomag juillet/août 2207